11 février 2014

Biographies militaires

  Biographies militaire   Lieutenant-colonel de Montagnac :   - Né au château de Pourru-aux-Bois (Ardennes) le 17 mai 1803 - Sous-Lieutenant au 1er RI de ligne, le 1er octobre 1821. - Lieutenant le 30 décembre 1827. - Capitaine le 28 janvier 1836. - Chef de bataillon le 14 juillet 1841 au 61e régiment. - Lieutenant-colonel au 15 léger, le 10 mars 1845. - Campagnes : - En Espagne : 1823 - En Afrique, de 1836 à 1845. - Décorations : - Décoré de l'ordre de Charles III d'Espagne -... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2014

Les Captifs rachetés le 27 novembre 1846, étaient.

  Les Captifs rachetés le 27 novembre 1846, étaient.   - L'ensemble des prisonniers étaient 300 env avec ceux de la colonne Hillarin   - Le lieutenant-colonel Courby de Cognord : 2e Hussard. - Le lieutenant Larrazet : 8e d'Orléans. - Le sous/lieutenant Thomas 8e d'Orléans - Trotté : 8e d'Orléans - Lieutenant Marin du 15e Léger - M.le Docteur Cabasse du 15e Léger - Maréchal-des-logis Barbut, du 2e hussard. - Testard : 2e Hussard - Metz : 2e Hussard. - Michel : 41e de ligne -... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 23:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2014

Un sarcophage en onyx abritera les restes des héros de Sidi-Brahim.

  Un magnifique sarcophage d’onyx abritera désormais les restes des héros de Sidi-Brahim. ( bulletin de liaison n° 4 du 30ème de janvier 194,)Le 26 septembre 1945, d’émouvantes cérémonies marquaient, sur les lieux mêmes du combat de Sidi-Brahim, le centenaire de cet événement historique.Les manifestations se déroulèrent successivement au Marabout lui-même et au Tombeau des Braves, monument historique qui sert de sépulture aux Héros, bâti au pied du village des Oulad Ziri, à deux kilomètres de Nemours, sur l’emplacement même où... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2014

inhumation des ossements des braves de Sidi-Brahim.

Inhumation des ossements des braves de Sidi-Brahim ( 11 février 1846 )A près la catastrophe de Sidi-Brahim, Abd-el-Kader transporta son camp au delà d'Ouchda, dans le Maroc, afin d'éviter la présence des troupes françaises. Il n’amena avec lui que ses réguliers, auxquels il confia la garde des prisonniers. Sa retraite à une dizaine de lieues seulement de la frontière ne laissait pas que d'être inquiétante; on pouvait craindre à chaque instant que l’Émir n'envahit subitement le territoire des populations qui nous était restées... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2014

Noms des prisonniers d'Abd el Kader

  Noms des prisonniers dans la Deïra d'Abd el Kader Sidi-Brahim et Sidi-Moussa (1845-1846)Dans la nuit du 21 septembre 1845, M. de Montagnac laissant le commandement de la place de Nemours au capitaine du génie Coffyn avec ce qui lui était justement indispensable de troupes pour la défendre, sortait avec le surplus pour voler au secours des tribus alliés. Sa petite troupe comptait en tout quatre cent vingt hommes (420) à savoir 346 chasseurs du 8e bataillon de chasseurs à pied, commandés par le chef de bataillon... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 23:01 - Commentaires [12] - Permalien [#]
11 février 2014

Froment -Coste et le 8e bataillon de chasseurs d'Orléans

  FROMENT-COSTE ET Le 8e BATAILLON DE CHASSEURS d’ORLEANS  Depuis qu'il s'était installé à Djemmaa-Ghazaouet, Montagnac n'avait cessé de déplorer la faiblesse numérique et la médiocrité militaire des troupes placées sous ses ordres. Il pensait depuis longtemps que des régiments venant directement de France pour faire campagne ne pouvaient constituer qu'une « recrue pour le cimetière », il savait qu'il fallait, pour la guerre d'Algérie « d'anciens soldats, des hommes faits, d'un tempérament formé. » Et ce... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2014

Lettre du clairon Rolland au lieutenant Paul Azan.

  Le Clairon Rolland au lieutenant Paul Azan (Extrait)     Lacalm, le 11 novembre 1903    Cher Monsieur,   …. Pendant le combat livré par Montagnac, nous étions au camp avec le capitaine de Géreaux et ce qui restait des carabiniers, non encore engagés. Nous entendions la fusillade, mais nous ne pouvions voir le combat. Alors je montai sur un mamelon avec le sergent clairon Saint-Martin, et le commendant Froment-Coste. Ce dernier nous dit que le colonel Montagnac était très engagé et qu'il... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2014

Souvenir du carabinier, Gabriel Léger.

  Souvenirs du carabinier Gabriel Léger.   Archives du capitaine Pernot   Le carabinier Léger au capitaine Pernot (Extrait)  Gouloux, le 22 février 1900.   Mon capitaine,  Je me bornerai à vous dire ce dont je me rappelle très bien, c'est-à-dire qu'étant enfermés dans la Koubba de Sidi-Brahim, l’Émir Abd el Kader nous fit deux fois la sommation de nous rendre, en faisant ressortir que nous ne pouvions recevoir aucun secours de l'armée française et qu'aucun mal ne nous serait fait ; il lui... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 22:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 février 2014

Procès verbal de l'exhumation des restes du sergent Lavayssière

  Procès verbal de l'exhumation des restes du sergent Lavayssière Le 5 mai 1911, à 2 h. et demi, en présence des membres de la famille, de M. Pailhas maire de la commune de Castelfranc (Lot), du Capitaine Wapler du 19e Bataillon de chasseurs, président du comité du monument, du lieutenant Soury du 13e bataillon de chasseurs, du lieutenant de Juncarot du 7e d'Infanterie, ancien lieutenant du 21e bataillon de chasseurs, de M. Rougé statuaire et de nombreux habitants de la localité, la dépouille mortelle du sergent Lavayssière a... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2014

Lettre à M. Léon Dutertre, par Victor Michel du 8e chasseurs

  Extrait d'une lettre adressée à M. Léon Dutertre, lieutenant au 11e Régiment de ligne, par Victor Michel, clairon au 8e Bataillon des chasseurs d'Orléans :   Toulouse , le 10 mars 1847.   Votre frère Capitaine adjudant-major a été devant le Marabout, a crié « de ne pas nous rendre que lui était déjà trop malheureux. » Nous lui avons répondu que nous nous rendrions qu'à la mort, alors l'émir l'a fait retirer sur le bord du ravin et nous disparut pour la dernière fois car nous étions enfermés. ... [Lire la suite]
Posté par SFORLEANS à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]